On apprend mieux quand on se sent en sécurité

Un plan stratégique pour une surveillance préventive

  1. La protection des jeunes dans nos écoles concerne tout le personnel, il faut donc :

    • Faire prendre conscience à tout le personnel, et ce, dès la première rencontre de l’année, du rôle majeur que tous ont à jouer dans la lutte contre l’intimidation et la violence;
    • Rappeler aux titulaires de lire aux jeunes dès la rentrée scolaire les règles de vie de l’école ; de les répéter régulièrement et d’insister pour qu’elles soient respectées;
    • Demander aux enseignants(es) de modéliser les comportements voulus et de féliciter régulièrement les jeunes qui les mettent en pratique;
    • Revoir avec les enseignants le plan de surveillance ci-dessous dès la rencontre du mois d’août, d’insister sur les attitudes de surveillance gagnante et les premières interventions à faire si conflit, violence ou intimidation.
  2. Plan de surveillance de l’école

    • AVANT LE SON DE LA CLOCHE

      • Dès 7 h 45 le matin et 12 h 45 le midi, le surveillant est dans la cour;
      • Le surveillant est près de la zone d’autobus afin d’assurer un encadrement sécuritaire lorsque les jeunes débarquent de celle-ci.
    • AU SON DE LA CLOCHE

      • Les jeunes se dirigent sans tarder mais sans courir vers la ou les portes d’entrée;
      • Ceux-ci se placent soit en rang ou soit un à l’arrière de l’autre en demeurant calme et en silence;
      • Les titulaires les accueillent à l’intérieur à des endroits stratégiques aux différents étages. Évidemment, plus il y a de regards d’adultes lors de ces déplacements, moins il y a de possibilité de conflit à la sortie.
    • À LA SORTIE DES CLASSES

      • L’enseignant(e) accompagne les jeunes jusqu’à la sortie, le surveillant sort avec eux. Les jeunes attendent le signal du surveillant responsable avant de se diriger calmement vers leur autobus;
      • Un autre surveillant fait le tour de l’école afin de s’assurer que tous les jeunes qui prennent l’autobus soient présents. Il donne le ok au surveillant près de la porte qui le donne à son tour au surveillant à l’extérieur. Ce dernier fait signe aux conducteurs qu’ils peuvent partir.
    • POUR TOUT DÉPLACEMENT À L’INTÉRIEUR

      • En cas d’intempérie, les surveillants font entrer systématiquement les élèves et les invitent à se rendre dans leur classe et à faire des jeux libres. Tous les titulaires dans ces cas-ci, doivent exceptionnellement arriver à 7 h 45 et 12 h 45 pour accueillir les jeunes dans leurs classes respectives.
      • Si la récréation se passe à l’intérieur, les surveillants doivent faire une tournée afin de dépanner les enseignants qui demeurent dans leur classe respective.
  3. Attitude des adultes lors des surveillances

    • Les surveillants accueillent chaleureusement et avec bienveillance les jeunes et sont attentifs à leurs besoins;
    • Ils sont continuellement en mouvement dans la cour d’école et s’attardent aux endroits les plus problématiques;
    • Leur regard couvre un vaste rayon afin que chaque racoin soit surveillé;
    • Au tout début de l’année, et ce, pour environ deux à trois semaines consécutives,
      l’enseignant de maternelle est dans la cour d’école pour modéliser les comportements acceptés lors des entrées et des sorties;
    • Lors des récréations, la surveillance est accrue pour des jeunes ayant des difficultés particulières;
    • Lorsqu’il y a un incident quelconque dans la cour, le corridor, les toilettes ou dans la classe :
      • Agir rapidement pour mettre fin à l’incident;
      • Séparer avec calme les parties en cause;
      • S’assurer de l’identité des jeunes impliqués
      • Recueillir des renseignements afin d’assurer la sécurité de la victime jusqu’à ce qu’un autre adulte le prenne en charge;
      • Accompagner les élèves responsables de violence ou d’intimidation dans un endroit prédéterminé selon le protocole d’intervention de l’école;
      • Transmettre toute l’information jugée utile aux personnes responsables des signalements et du suivi.

 

> Consultez le Plan de lutte contre l'intimidation et la violence à l'école